La ville intelligente francaise en coopération décentralisée et à l'international

23 févr 2018 - 31 déc 2019 en cours Participer

Extraits du rapport

La coopération décentralisée offre l’opportunité de co-élaborer des projets en partenariat avec des collectivités locales étrangères ainsi que d’autres acteurs structurants (acteurs économiques, acteurs de la recherche, acteurs associatifs). La diversité des enjeux soulevés par ces projets de villes intelligentes rend d’autant plus pertinent le fait d’y réfléchir à plusieurs, de tenir compte de tous les types de contexte, de mettre en circulation et en test des expérimentations.


Extraits :

« La coopération décentralisée (…) doit se situer par rapport aux à la transition urbaine, la transition numérique et la transition écologique, sinon, elle court le risque de ne plus correspondre aux attentes de ses partenaires étrangers, particulièrement ses partenaires urbains.
La place des questions internationales, en fin d’ordre du jour des assemblées délibérantes, et la faiblesse des débats qu’elles y suscitent, sont autant d’indicateurs du niveau d’importance portée à l’AICT. Celle-ci semble en effet être une politique consensuelle, sans enjeu, "anecdotique", (…) une des moins stratégiques de la politique locale. »
 
 
« Si autour de sujets et d’enjeux comme l’informatique, Internet, les technologies numériques d’un côté, l’écologie, le développement durable de l’autre, ou encore la coopération entre pays développés et pays en développement se sont rapidement constituées de très puissantes communautés épistémiques, on ne constate rien de tel autour des enjeux de l’action extérieure des collectivités locales. Comme si l’objet n’avait pas suffisamment de consistance, qu’il était trop anecdotique, une sous-catégorie de l’action extérieure des Etats, seuls acteurs vraiment légitimes en apparence. »
 
 
« Une expérimentation tout à fait intéressante, ancrée dans la dynamique de l’urbanisme tactique et qui a commencé à se développer d’abord dans les villes du “sud” avant de commencer à être prise en considération dans les villes du “nord” est le “budget participatif”. »