La ville intelligente francaise en coopération décentralisée et à l'international

23 févr 2018 - 31 déc 2019 en cours Informations

Ajouter une contribution

Photo de profil

Liste des contributions

Apprendre de ses pairs sur des réalisations concrètes
Il n'est rien de puissant que la valeur de l'exemple. Ainsi au-delà des débâts de fond que l'on peut tenir conférence après conférence, ce qui inspire finalement l'action du quotidien est généralement l'exemple de réussites vus ailleurs.
Ainsi, les réseaux de villes doivent-ils se nourrir des expériences et réussites de leurs pairs, profiter des retours d'expérience, comprendre les spécificités de l'exemple et les possibilités d'adaptation à leur territoire. Dans cet exercice de partage, les industriels, qui souvent ont désigné et mis en oeuvreles solutions ont leur rôle à jouer. Ils sont d'ailleurs parfois les principaux artisans de l'échange entre villes et communautés. Ainsi ENGIE organise régulièrement des rencontres avec l'université de l'Ohio (USA) avec lequel il a un contrat emblématique et novateur de gestion de performance énergétique et environnementale sur 50 ans.
De manière plus générale, la notion d'écosystème territorial entre acteurs publics, académiques et privés est à renforcer. Chacun peut contribuer et enrichir le point de vue des autres. Chacun dispose par ailleurs d'un réseau international. Ils se complètent et peuvent ensemble définir la meilleure approche.
Intégrer les enfants donc leurs parents aux coopérations internationales Villes Intelligentes.
POURQUOI ? Les villes intelligentes de demain, celles dont nous souhaitons l'émergence, plus inclusives, plus soutenables et plus résilientes seront habitées par les enfants d'aujourd'hui.

STRATEGIE ? Associer les écoles avec leurs enfants, leurs instituteurs et leurs parents est une action stratégique porteuse d'avenir. Car les enfants sont capables, nous le savons tous, d'être impliqués, loyaux et sincères envers des actions qui réduisent les inégalités et préservent l'environnement.

RESULTATS ? A Montpellier, Grenoble ou en Chine à Wuhan et à Sanjai, la participation des écoles a apporté une réelle inclusion de la population et une énergie positive nécessaire aussi face aux défis.
Retour d'expériences
Le choix du modèle de ville intelligente suppose de découvrir les différentes expérimentations des autres pays. C'est à ce niveau que la coopération décentralisée pourrait constituer un excellent moyen pour éviter certains risques. Les pays du sud ont plus à gagner dans ce genre de partenariat vu leur retard, à plusieurs points de vue, par rapport aux pays du Nord.
Smart Cities
Dans les pays du sud, des initiatives de villes intelligentes sont en cours de déploiement. Il s'agit dans la plupart des cas de construire une ville nouvelle en vue de la rendre intelligente par l'intégration du numérique et d'autres leviers. Les pays du Nord en avance dans ce processus par rapport aux pays du sud suppose des partenaires internationaux favorisant leur réussite. D'où l'importance de la coopération décentralisée pour apprendre des expériences des projets par rapport aux autres.
La ville intelligente devrait partager son patrimoine numérique et culturel.
La mise en œuvre des innovations, dans la ville intelligente, produit un patrimoine numérique / expérience souvent négligés. La ville devrait les partager et les vulgariser ailleurs. De plus, la ville intelligente devrait occuper toute sa place dans les médias sociaux et l’interaction directe avec les habitants d’autres villes intelligentes.
Smart Dubai et Happiness index
JeJe rencontre Dimanche Smart Dubai qui a pour objectif d'être la ville la plus heureuse au monde en 2020 et d'être the "smartest city as well" !!!

Intérêt pour échange?

Les villes deviennent de plus en plus "smart" et la planète a "small village".rencontre Dimanche Smart Dubai qui a pour objectif d'&ecirc