Les nouvelles formes de gouvernance au sein de la « ville intelligente »

23 févr 2018 - 31 déc 2019 en cours Participer

Témoignages

 

Valentina DELGADO
Ville de Mexico (Mexique)


 « Nous organisons un séminaire de “sciences des données pour la ville” (...) et procédons par études de cas pour démontrer l’intérêt que ça peut avoir. C’est un processus de dialogue entre la Ville, les entreprises technologiques et les chercheurs académiques »
 

François MENARD
Chargé de mission au PUCA

 
« Trois mondes constitueraient aujourd'hui les contours d'une smart city à la française, trois mondes qui sont en mouvement et qui aujourd'hui s'interpénètrent, se croisent pour constituer en quelque sorte l'écosystème français de la ville intelligente :  le monde de la e-administration territoriale, qui poursuit son chemin après le passage au web 2.0 ; le monde du grid, celui des services urbains en réseau et notamment l'électricité ; le monde des expérimentateurs sociaux, ces expérimentateurs qui vont produire une valeur sociale »

Loïc DAMIANI-ABOULKHER
Adjoint au maire de Fontenay-sous-Bois


« On s'est aperçu que la ville intelligente ne pouvait être que partagée ; et ne pouvait être intelligente que si l'intelligence était collective »
 

Nathalie VERNUS-PROST
Administratrice générale des données, Métropole de Lyon


« Dorénavant, celui qui détient le pouvoir dans le système informatique, c’est le citoyen. Ce n’est plus l’informaticien, mais le citoyen. Il s’agit maintenant de s’adapter aux nouveaux usages »